Article

Les entretiens professionnels

C’est un passage obligatoire tous les 2 ans : les entretiens professionnels obligatoires. En cette fin d’année, et pour bien commencer celle à venir nous faisons le point avec vous sur les modalités à remplir.

Retrouvez les services Legibox ici ! 
  • A quoi servent les entretiens professionnels ?

 

Ils sont destinés à accompagner le salarié : le but pour l’employeur est de faire le point avec ce dernier sur ses perspectives d’évolution professionnelle (un potentiel changement de poste ou une promotion par exemple) et ses besoins en formation.

 

  • Il ne faut pas confondre entretien annuel et entretien professionnel !

 

A la différence de l’entretien annuel, l’entretien professionnel ne vise pas à évaluer le travail du salarié. Au contraire il est centré sur les aspirations professionnelles de ce dernier et ses attentes en termes de développement au sein de la structure dans laquelle il travaille.

 

  • Quel est le contenu de cet entretien ?

 

Le contenu de cet entretien n’est pas précisé par la loi. En l’absence de stipulation dans l’accord de branche ou d’entreprise, il revient à l’employeur d’en définir le contenu. Il le décide en fonction des orientations prises pour sa structure : bilan du parcours de l’employé dans son entreprise, identification de ses besoins et attentes etc…

 

  • Quand doit-il avoir lieu ?

 

L’entretien professionnel doit se dérouler tous les deux ans. Le premier doit donc se tenir 2 ans après l’embauche du salarié, puis tous les deux ans à partir de cette date. Toutefois l’employeur peut décider d’établir cet entretien une fois par an. Par ailleurs il doit être impérativement proposé lorsqu’un salarié reprend son activité après :

  • Un congé parental, maternité ou d’adoption
  • Un congé de proche aidant
  • Une période de mobilité volontaire sécurisée
  • Un arrêt maladie de plus de 6 mois
  • Un mandat syndical
  • Un congé sabbatique

De plus, tous les 6 ans, l’entretien professionnel se présente en état des lieux destinés à vérifier que le salarié a bien bénéficié de ses entretiens professionnels, a pu suivre au moins une formation , a pu acquérir un des éléments de certification professionnelle et a bénéficié d’une progression professionnelle.

  • Qui est concerné ?

Tous les salariés sont concernés et ce quel que soit leur type de contrat, la taille ou le statut de l’entreprise pour laquelle ils travaillent. Attention, cela concerne donc également les salariés en contrats de professionnalisation et d’apprentissage qui ont un statut d’employé.

Navigation

Social Media