Article

C’est une des nouveautés de ce début d’année 2018 : les fiches de paie changent ! Cette obligation légale constitue une des mesures prévues par le « choc de simplification » initié en 2013. Etes-vous au point sur cette nouveauté ?

Retrouvez les services Legibox ici ! 
  • Les objectifs de ces changements

Les nouvelles fiches de paie ont été pensées en réponse au constat que les salariés rencontraient des difficultés à comprendre leur bulletin de solde. De ce fait, l’objectif était donc de les simplifier, de les rendre plus compréhensibles, en un mot de faire preuve de plus de pédagogie.

  • Des modifications sur la forme de la fiche de paie

Vous l’aurez compris, ces modifications sont destinées à faire évoluer le modèle de manière à améliorer sa lisibilité. Ainsi, si le nombre de lignes est effectivement divisé par deux, il n’en reste pas moins que le mode de calcul des cotisations n’a lui, pas bougé. Par conséquent, le fond reste donc identique et les montants inchangés.

  • Qu’est-ce qui change ?

Dorénavant, vous pourrez donc constater ces modifications sur vos fiches de paie :

  • Regroupement des cotisations par risques et classement en 5 grandes familles :
    • Santé
    • Accident du travail
    • Retraite
    • Famille – Sécurité sociale
    • Assurance chômage
  • Suppression des noms et numéros de référence des organismes auxquels sont versées les cotisations (AGIRC, URSSAF, AGFF…)
  • Regroupement sur une seule ligne des cotisations de l’employeur
  • Modification de l’ordre et des libellés des mentions obligatoires selon le statut de l’employé.
  • Quelles sont les mentions qui apparaissent à présent sur la fiche de paie ?

De ce fait, voici désormais les mentions qui apparaîtront sur la nouvelle fiche de paie :

  • L’identité de l’employeur
    • Nom
    • Adresse
    • SIRET
    • Code APE ou NAF
  • L’identité de l’employé
    • Nom
    • Emploi
    • Niveau ou coefficient hiérarchique
  • Convention collective applicable
  • La période et le nombre d’heures de travail
  • Les dates de congés et l’indemnité congés payés
  • La rémunération brute
  • Le montant, l’assiette et le taux des cotisations et contributions sociales
  • La détail autres versements et retenues
  • La rémunération nette
  • La date de paiement
  • Le montant total versé par l’employeur
  • Le montant des exonérations et exemptions de cotisations et contributions sociales

En somme cette obligation légale ne vient pas modifier en substance la fiche de paie, mais simplement l’alléger afin de rendre digeste son contenu pour les salariés.

Navigation

Social Media